Header

Logo MyGoodZik
          

NEWZ   •   CHRONIKS   •   INTERVIEWS   •   CONCERTS   •   VIDEOCLIPS   |  LE SON DU JOUR   •   NEURASTEZIK   •   PAPYSTYLE   |  MY (GOOD) ZIKEURS

Site player

24/10/2014

Lizzo feat. Sophia Eris > Batches & Cookies



Lizzo, en décembre aux Trans Musicales de Rennes.

22/10/2014

Run the Jewels feat. Zack de la Rocha :::: Le Son Du Jour #633


On avait déjà parlé de Run The Jewels.
Alors quand le duo formé par El-P (rappeur et producteur des mythiques Company Flow) et Killer Mike réussit à sortir Zack de la Rocha (la voix de Rage Against The Machine) de sa retraite, ça donne un très bon premier extrait de leur second album, RTJ2, dispo le 27 octobre, toujours sur Fool’s Gold (label qui offre d'ailleurs toujours leur premier opus par ici).

Run the Jewels feat. Zack de la Rocha - Close Your Eyes (and Count to Fuck)



Bonus "crazy" : des fans ont levé 40 000 $ sur Kickstarter pour réenregistrer l'album avec… des bruits de chats. El-P est d'accord, donc ça devrait voir le jour. Fou.

24/08/2014

FJ5C - Edition 2014 à Marseille

Voici les retrouvailles avec le tant apprécié Festival de Jazz des 5 Continents (FJ5C) au Palais Longchamp de Marseille. Peu de changement depuis 2011 et les précédents reports de MyGoodZik. A noter tout de même la présence d’écrans de part et d’autre de la scène (nouveauté qui ne date pas de cette année), mais qui facilite le partage des instants au plus près du show pour les personnes plus éloignées...3 soirs au programme avec une programmation impressionnante : Sergio Mendès, George Clinton, Gregory Porter, Al Di Meola...

01/08/2014

Sous le « label Charrues », Falabella envoûte les festivaliers


Fini le tremplin, bonjour le label ! Le premier festival d'Europe - et récemment élu "meilleur festival du monde" - innove. Afin de faire participer et soutenir aux mieux les jeunes artistes, les Vieilles Charrues ont cette année créé le label "Jeunes Charrue", garant d'une talentueuse relève musicale bretonne. Et c'est sous ce drapeau qu'est venu se produire Xavier Laporte alias Falabella. Rencontre.

La scène, le musicien la connait et n'en est pas à sa première expérience (Im Takt, Savate). Mais il promet aujourd'hui de donner un nouveau souffle à la musique électronique. Before the storm, Wrong way, On a bridge... Sous le soleil (breton) exactement, les festivaliers enivrés des Vieilles Charrues ont pu profiter des sons electro-house et afro beat de Falabella. Une expérience onirique où clavier, boîte à rythme, balafon et kalimba ont bercé les spectateurs. Quoi de plus étonnant pour celui qui déclare s'inspirer à la fois des sons minéraux de Jamie XX, et de musiciens africains comme De Frank Professinal ?



MyGoodZik : Quelles sont tes impressions après ton passage sur scène au Festival des Vieilles Charrues ?
Falabella : C’est une super expérience, c’est la troisième fois que je viens puisque j’avais déjà joué deux fois avec Im Takt auparavant. Une fois dans le cadre du tremplin Vieilles Charrues et une fois dans la programmation officielle.  Cette année c’est dans le cadre du nouveau dispositif Label Charrue (http://www.vieillescharrues.asso.fr/asso/projet/label-charrues). Du coup les conditions sont vraiment top. On a été bien préparés pour monter sur cette scène, même si c’était juste notre sixième date avec Falabella. C’est un projet jeune et se retrouver sur une aussi grosse scène c’est chouette.

Qu’est-ce que t’apporte ce nouveau dispositif « Label Charrues » justement ?
En fait, les organisateurs ont abandonné l’idée de tremplin, il n’y a plus de concurrence entre les groupes. Ils choisissent trois projets en amont qu’ils ont envie d’accompagner sur une période de quasiment un an.  Il n’y a pas que la date aux Charrues, il y a aussi des dates dans les quatre départements bretons, et même un temps de résidence. Nous on a fait ça en Normandie, à Saint-Lô. Il y a aussi des outils de promo qui sont mis à disposition CD, affiches. Puis après il y a d’autres collaborations qui doivent se faire dans le cadre du label.

Comment est-ce que tu qualifies ta musique ? 
C’est une base électronique, parce que je construis mes morceaux avec des boites à rythme, je rajoute des instruments traditionnels africains comme de la kalimba, du balafon, puis un peu d’acoustique, de la basse, de temps en temps il y a de la guitare, et il y a une voix pop par-dessus. Du coup c’est un mélange de tous ces éléments qui fait qu’après c’est électronique mais pop parce qu’il y a de la voix. Il y a plein d’influence c’est assez large.

Justement quelles sont tes influences ?
Dans tout ce qui est électronique j’écoute beaucoup ce qui est de la scène anglaise : Jamie XX, Mount Kimbie. Et j’écoute aussi pas mal d’afro-beat. Après, ce que je fais n’a rien d’afro beat, mais ce sont juste les sons qui me plaisent.

Quel est ton objectif avec Falabella ?
J’espère finir l’album pour la fin de l’été, début du mois de septembre. Du coup j’ai plein de morceaux en cours. Puis ensuite commencer à démarcher des labels.



Certains artistes prédisent un futur assez sombre pour la musique électronique, qu’en penses-tu ?
Je pense que c’est assez valable pour l’électro-pop et l’électo-rock parce qu’on arrive à une certaine saturation, surtout sur la scène française. Et même nous, avec Im Takt et tous les autres groupes avec qui on partage cette scène, one le sent, parce qu’on arrive à un moment où les Anglais ont déjà tout fait, et certainement mieux que nous. Là il y avait un certain retour du rock mais je ne pense pas que la scène électronique soit moribonde. Il y a encore plein de choses à faire, à explorer, plein de nouvelles choses qui se font encore. Je pense que contrairement à la scène rock où il y a un retour permanent des périodes 70/80/90, la scène électronique s’enrichit en permanence de nouvelles influences parce qu’il y a aussi plus de possibilité en triturant des instruments, en prenant des samples, pas en restant juste tributaire des instruments classiques. Cette scène évolue constamment. Après il y a des courants de la scène électronique qui arrivent à saturation comme la French Touch, la bass music anglaise.

Beaucoup de groupes se font remarquer sur Internet et utilisent cette plateforme pour faire de la promo, comment est-ce que tu envisages ta stratégie sur le net ?
La stratégie est un peu la même pour tout le monde. Il faut avoir un label avec une image, des clips vidéo. Quand on est dans le processus de création  classique, tu lances ta com’, tu balances deux morceaux, tu essayes de trouver une esthétique visuelle, puis après tu sors un album ou tu restes dans la formule électronique avec des quatre titres. Je pense qu’on tous à peu près la même stratégie, il n’y a personne qui révolutionne. Woodkid a fait quelque chose, parce qu’il avait un gros budget com’ derrière. Après c’est compliqué parce que ça demande toujours beaucoup de moyens et s’il n’y a pas un label derrière qui appuie c’est assez dur de tout faire soi-même.

Tu es la preuve vivante qu’on peut vivre de la musique en Bretagne …
Oui mais c’est long ! Et il faut persévérer, lancer plusieurs projets. Après je pense qu’il y a des périodes avec un groupe où tu peux bénéficier d’une certaine exposition, tu peux en vivre assez brièvement. Si tu veux t’inscrire dans la durée je pense qu’il faut multiplier les projets, mais c’est très assez compliqué.

Après cette expérience du « label Charrues », te sens-tu livré à toi-même ?
Oui, mais c’est aussi ce qui a accéléré le processus de développement parce que le projet n’existait pas avant qu’ils ne me le proposent. Au-delà des trois morceaux que j’avais, je n’avais pas envisagé de formule live. Du coup c’était un gros coup de projecteur. Ça reste une bonne exposition pendant un temps, pour lancer un projet. Maintenant il faut se débrouiller tout seul et c’est ce que j’essaye de faire. 



En concert le 9 octobre au Café Charbon à Paris

L'équipe de branleurs de MGZ remercie chaleureusement les deux adorables rédacteurs de cette interview, Camille Gicquel et Brice Gouronnec. Camille, Brice, revenez quand vous voulez, vous êtes vraiment les bienvenus, on aura toujours un fauteuil pour vous accueillir dans notre salon dans les nuages. 

29/06/2014

Le Sample Du Jour 14 • Marvin Gaye


Tiens, ça fait un moment qu'on a pas joué à kikasamplékoi? Perso, ça me manquait. Du coup, on s'y remet tout en douceur avec un sample "facile", ou plutôt devrais-je dire une instru mythique reprise par l'un (le meilleur) des groupes de rap français.


"T" Stands for Trouble by Marvin Gaye on Grooveshark

14/06/2014

Odezenne > Méli Mélo

La fête de la musique, ses concerts gratuits, ses plans pétés... et ses scènes à ne pas louper. 
Place Denfert Rochereau, retrouvez Odezenne. Et d'ici là, un petit clip très dansant.

23/04/2014

The Roots :::: Le Son Du Jour #632


C'est décidé, je ne parle plus que d'eux.
Et apparemment je ne suis pas le seul.
Qool DJ Marv (si ça c'est pas un blaze old school) en a carrément fait une émission de 2 heures diffusée à Philadelphie il y a quelques semaines et dispo depuis peu pour tous. Construit sur deux idées parallèles (1/ un fils explique à sa mère qui sont The Roots, leur chemin des trottoirs de Philly aux scènes du monde entier, des mixtapes au Tonight Show de Jimmy Fallon / 2/ un père fait découvrir l'éventail de leur œuvre pendant un trajet en voiture, le môme demandant à chaque nouveau titre si c'est encore eux), ce très beau mix est à mettre entre toutes les mains, quel que soit l'âge des articulations…

22/04/2014

Alexis Taylor > Elvis Has Left The Building

Bientôt un nouvel album pour Alexis Taylor, l’une des deux têtes pensantes d’Hot Chip.
“Await Barbarians” sortira en juin, et on attend à ses côtés.



12/04/2014

In da mood for? Extreme conditions

Encore et toujours la French touch. L'intouchable Arnaud Rebotini. Sa touche personnelle. 
Voici Extreme conditions demand extreme façon touche tétons.

09/04/2014

Sarh > Sailing With Lost Souls

Après Urquinaona (et un premier très beau clip), un deuxième extrait pour Sarh, composé de DJ Pone et José R. Fontao (de Stuck In The Sound) : Sailing With Lost Souls.

08/04/2014

The Roots :::: Le Son Du Jour #631



Bientôt un nouvel album pour The Roots,
intitulé And Then You Shoot Your Cousin.

De quoi se faire plaisir, comme d'habitude, avec un 1er extrait lâché hier.

03/04/2014

In da mood for? Last Love Song

Il fait jour. Il fait beau, ou presque. Grâce aux amours d'été passé de nos parents, les soirées alcooliques d'anniversaire rythment nos semaines, le temps semble se ralentir, s'étirer, il faut en profiter.

12/03/2014

Up for Dawn | Le feu et la glace

Ça commence comme du Björk ancienne époque. On a croisé son nom dans le livret, on y a aussi lu celui de PJ Harvey : le feu anglais rencontre la glace islandaise. La voix brisée de Dawn sur son lit d’arrangements bouillonnants (on pense notamment à Hazard Profile de Soft Machine) nous invite à le penser le temps de la première piste, Lady on Earth.

Mais dès le deuxième titre, So Much, le timbre change, la voix s’échaude. Ce n’est plus seulement l’Angleterre, ce n’est plus seulement l’Islande : on est sous le soleil d’Anna Calvi désormais, dans une chevauchée incandescente que vient conclure une fin de piste très « western ». 

Plus loin, l’ouverture toute chétive de Chocolate Cake nous rappelle aux débuts « islandais » de l’album, et nous voilà en territoire trip hop. Sauf que, subitement, le morceau de chocolat dérive en ballade rock prog dont les rifs chaleureux semblent prendre source chez les Pink Floyd des années 70. La voix, elle, ne change pas, ou si peu : de Björk, on passe à Emiliana Torrini.



One Coffee in Brussels poursuit la même veine rock prog/trip hop, non sans une touche de Beth Gibbons, avant que Sweet Yellow Swing ne vienne clore ce très bel EP sur une note un peu moins convaincante.

Si toutes ces madeleines vous chatouillent les papilles, allez voir la ravissante Dawn en concert le 27 mars au New Morning, vous ne le regretterez surement pas (et suivez la sur Facebook et sur Twitter). Sinon, c’est objectivement bien fait, ça n’intéressera pas tout le monde, mais Dawn trouvera assurément son public cette année, sans démériter.

MGZ remercie WizeKay, aka Ricky ou la belle vie pour cette première prise de parole, fortement appréciée.

11/03/2014

Bigflo & Oli > Monsieur Tout Le Monde

Bref, c'est l'histoire d'un monsieur-tout-le-monde, le voisin normal, de ceux qui finissent en suicidé-massacreur de sa propre famille…

09/03/2014

Snoop Dogg & Madlib :::: Le Son Du Jour #630


Madlib (le Beat Konducta) qui produit un titre pour Snoop Dogg.

OK, tu m'as accroché, vas-y fait tourner…

Et si en plus tu m'apprend que le chien (devenu lion puis redevenu chien) a sorti une mixtape dispo gratuitement par là et mixé par DJ Drama à côté de laquelle j'étais complètement passé, là, je te dis merci.

08/03/2014

Run the jewels > Run the jewels

Quand tu as le flow qui va bien, tu peux faire à peu près n'importe quoi, on t'en voudra pas. Par exemple, tu peux ajouter un pauvre filtre pour rendre les visages vert; façon Hulk, trop mortel j'te jure, ça va chémar.

06/03/2014

SARH > Urquinaona


Grosse claque.
DJ Pone + José R. Fontao (from Stuck In The Sound).
Pas beaucoup d'infos supplémentaires sur ce projet, mais c'est à suivre…
Leur facebook

04/03/2014

Sisyphus :::: Le Son Du Jour #629


Sisyphus est le nouveau nom de la collaboration entre Sufjan Stevens, Son Lux et Serengeti (ils ont commencé en tant que s/s/s).

Deux musiciens complètement inclassables et un rappeur-producteur alternatif pour pondre un très bel album, balade entre hymnes tubesques chelous et balades (justement) aériennes…

On vous laisse écouter.

28/02/2014

Clara Kurtis > Jimmy

Alors nous y voilà...il m'en aura fallu du temps pour vous faire partager mon engouement pour le groupe Clara Kurtis. Pourquoi ce groupe ? Et pourquoi tout ce temps ? Eh bien, probablement parce que ce sont des proches (de BZH, bien sûr!) dont certains font partie de la famille (si, si, c'est tout comme !) ; il est toujours plus difficile de parler de ceux qu'on aime. Une autre raison évidente ? Leur musique me touche. Véritable passion pour chaque entité du groupe, elle reflète à mon sens avec brio la belle alchimie entre la culture hip hop classique, socle de la formation, la soul, le funk et le travail de la chanson à texte. L'expression de ce groupe, son engagement et son énergie sont comme une bouffée d'oxygène dans un univers musical souvent bien trop morose. Les richesses sont nombreuses, les parcours divers et remarqués. Il n'en reste pas moins que le groupe forme un bloc homogène, efficace et talentueux derrière la bannière du CK. C'est donc avec plaisir et émotion que je vous propose le dernier clip Jimmy. Un conseil, allez les voir sur scène, vous ne serez pas déçus. http://www.clarakurtis.com/

25/02/2014

Big Boi feat. Phantogram > Objectum Shalamar

Quand Big Boi (la moitié de Outkast) décide de remixer son "Objectum Sexuality" en lui ajoutant le tubesque "A Night To Remember" de Shalamar (dont il y a déjà des extraits dans son original), a priori, ça va dans le mur.
Mais bon, c'est Big Boi, alors les a priori